Monochrome spatial

 

La maison du chemin vert de Reims fut bâtie dans l'entre-deux guerre dans un style art nouveau. Les administrations successives chacune ont remodelé l'intérieur finissant par le dénaturer. Au point que le lieu actuel ne laisse plus rien paraître de son aspect originel. A la nuit tombée, lorsque le gardien ferme les portes, deux projecteurs inondent l’intérieur d’une intense lumière verte.

La lumière monochrome traverse chaque pièce. Elle offre une toute autre perception du lieu, en ne révélant qu'une partie de sa réalité, celle visible dans le spectre de la lumière verte. A la manière des restaurateurs d'art qui sondent les couches d'une peinture en l'exposant à différents spectres lumineux, La lumière verte révèle un tout autre espace.

 

​Argentique, 50mm

2016

 

Tous droits réservés ©Maxime Prangé - 2020